pixel facebook 7 clés pour apprendre à ton enfant (et à toi) à prendre le temps de vivre - Muslim Parents Academy

7 clés pour apprendre à ton enfant (et à toi) à prendre le temps de vivre

Par Mika et Mina | Blog

Mai 20

Tu n’es pas encore inscrit(e) au défi parentalité ? Le défi parentalité c’est une formation offerte de 13 vidéos courtes et amusantes (plus des ressources pdf) pour t’aider à devenir un parent positif et nourrir la foi de ton enfant. Rejoins directement les 5000 parents qui participent déjà à l’aventure 👇

Inscription

Nous sommes le 19.05.2021, je t’écris de Vieux-Habitants (Guadeloupe), 08h15 heure locale et 27° à l’ombre,

Et oui oui, nous sommes bien dans les caraïbes, al hamdulillah !

Si tu suis nos stories sur Instagram tu sais déjà pour quelle raison nous sommes partis là-bas,

et tu profites un peu (par procuration 😅) des merveilleux paysages qui nous entourent.

Bon, dans un premier temps, nous faisons l’école à la maison donc c’est déjà pas de tout repos,

ensuite, en tant qu’entrepreneurs sur le web, tu sais que le travail ne nous quitte jamais.

Et enfin, nous y sommes principalement pour rendre visite à ma sœur qui est malade et ma mère qui est très fatiguée.

Donc je te préviens, nous ne sommes pas en vacances.

Même si nous profitons au max de tous les bienfaits qu’Allah a mis à notre disposition dans cette île aux relents paradisiaques.

Ici, la vie est tout autre que dans l’hexagone.

Le climat est différent, la culture est différente, la nourriture est différente.

Les gens sont beaucoup plus posés et la nature imposante et luxuriante nous force à nous adapter au rythme lui aussi … très différent.

Et en revenant ici,

car si tu as lu « Comment faire aimer Allah aux enfants » et que tu as pu arriver au dernier chapitre « Musculation » dans lequel je te livre une partie de mon histoire, tu sais déjà que j’y ai vécu sept ans,

et ce que je voulais te dire, c’est que ce retour aux « sources » – dans ce monde différent – m’a amené à une réflexion,

qui m’a donné envie de te poser la question à ton tour :

N’as tu pas l’impression de vivre à mille à l’heure ?

En tout cas c’est notre cas à nous.

Toujours à courir à droite à gauche pour faire des choses qui nous semblent importantes et essentielles.

Parfois elles le sont réellement, et d’autres fois non.

Mais je dois t’avouer un truc.

J’ai souvent l’impression de brasser de l’air plus qu’autre chose.

Et pourtant,

lorsque je lis le Coran il y a un point qui m’interpelle.

Combien de fois Allah ta’alaa nous invite à contempler et méditer sur Sa création, et ceci afin de reconnaitre Son existence, Sa grandeur et parfaire notre adoration ?

Car c’est bien pour cela qu’IL nous a créé n’est-ce pas ?

« Et Je n’ai créé les djinns et les humains que pour qu’ils M’adorent » (Sourate 51, verset 56)

Mais comment cela peut il être possible si nous ne prenons pas le temps de le faire ?

En vérité, Allah subhanahu nous envoie une invitation dans Son livre sacré.

Celle de respirer, de temporiser, de s’extraire de notre train de vie quotidien et de remettre les compteurs à zéro.

Oui,

Allah ‘azawaj’al nous invite à …. prendre le temps de vive.

Car concrètement,

qu’enseigne t-on à nos enfants lorsque nous courrons comme des âmes perdues derrières les éphémérités de ce monde ?

Alors qu’Allah ta’alaa nous dit :

« La course aux richesses vous distrait, jusqu’à ce que vous visitiez les tombes… » (Sourate 102, verset 1 et 2)

Et si nous enseignons à nos enfants à prendre le temps de vivre ?

Bien évidement sans outrepasser les limites que nous impose notre Seigneur,

mais justement dans l’objectif de mieux apprécier Ses bienfaits et se rapprocher de Lui.

Je voudrais donc partager avec toi 7 clés pour apprendre à ton enfant (et à toi !) à prendre le temps de vivre :

1# Prendre soi-même le temps d’apprécier l’instant présent

Je sais, je sais,

plus facile à dire qu’à faire !

Mais n’en reste pas moins indispensable à faire.

Alors si tu ne sais pas le faire, il est temps d’apprendre à le faire.

Comment ?

Eh bien c’est simple en réalité : en te fixant cet objectif et en t’y tenant.

A quels moments ?

—> chaque moment de ta journée est propice à le faire.

  • Quand tu manges, ferme les yeux cinq secondes, prends le temps d’apprécier ta nourriture et dis-le.
  • Quand tu sors au parc et que le soleil te réchauffe la peau, ferme les yeux cinq secondes, prends le temps de l’apprécier et dis-le.
  • Quand tu te repose cinq minutes, ferme les yeux cinq secondes, prends le temps de l’apprécier et dis-le.
  • Et même quand tu fais la vaisselle !

Ne ferme pas les yeux pour ne pas casser un verre,

mais prends juste le temps d’apprécier ce moment ou tu fais une action mécanique mais où ton cerveau peut se mettre au repos et tes pensées peuvent alors divaguer librement.

Pourquoi le faire et le dire expressément ?

Pour que ton enfant s’en imprègne car tu le sais :

les enfants sont de véritables éponges et nous (parents) sommes leur exemples premiers.

2# Se détacher du téléphone, des écrans, des réseaux

J’imagine qu’on ta l’a assez rabâché mais je le répète car le rappel est toujours profitable,

mais surtout,

j’aimerais apporter une précision.

Aujourd’hui, à mon sens, il est extrêmement difficile de s’en passer complètement.

Le téléphone par exemple remplace tellement de chose, la montre, les magazines, les livres, le GPS, le courrier, etc.

Le truc c’est de se fixer des règles et d’être intransigeant dessus.

Par exemple :

  • pas à table,
  • pas au parc avec les enfants,
  • pas de telle heure à telle heure,
  • profiter d’un paysage avec les yeux avant d’en capturer des images,
  • pas quand je rends visite à des proches,
  • etc…

Pourquoi est-ce important ?

Tout simplement pour revenir à la réalité, prendre le temps de profiter, de vivre et d’apprécier pleinement certains moments importants de la vie,

et montrer cette manière de vivre à ton enfant.

3# Multiplier les balades et séjours en pleine nature

Sors de chez toi !

Et voyez du vert, de la bonne verdure, de la vraie nature.

Le plus régulièrement et le plus souvent possible.

Des balades, des randonnées, des séjours, du camping.

Le vert a des vertus (d’ailleurs il y a le mot vert dans vertus, peut être n’est-ce pas un hasard …) apaisantes et calmantes pour l’esprit.

La nature soigne des dépressions.

Les gens qui vivent en pleine nature sont beaucoup plus calmes, posés, patients et contemplatifs.

Ne te prive pas toi ni ta famille des bienfaits de la nature qu’Allah ta’alaa a créé pour nous.

4# Consommer simple et fait maison

Bon,

on vit dans un système d’abondance et de consommation.

On veut quelque chose là tout de suite, eh bien il y a un magasin pas loin qui le vend, alors on l’achète directement.

Au pire on le commande sur internet (Amazon, Uber-eat, Le Bon Coin, Vinted, etc), c’est livré le lendemain.

C’est super, ça nous facilite la vie.

Mais malheureusement, ça nous rend feignants, capricieux et impatients.

Et c’est ce qu’on transmet à nos enfants.

Et si on prenait le temps, plus souvent, de faire nous même les choses ?

De cuisiner nos cookies, notre pain, de coudre nos vêtements déchirés, de fabriquer des jouets pour nos enfants, d’inventer des histoires.

Et si nous nous contentions de moins mais de mieux ?

5# Entreprendre une démarche minimaliste

Le minimalisme n’est pas une finalité ou un but que l’on atteint.

C’est une démarche, un mode de pensée, une façon de consommer (et non-consommer) qui nous suit toute la vie.

Et en réalité, c’est une façon de vivre à laquelle Allah ta’alaa nous invite lorsqu’IL nous dit par exemple :

« O enfants d’Adam, dans chaque lieu de Salât portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès. » (Sourate 7, verset 31)

Le minimalisme c’est de vivre dans plus de simplicité,

et savoir se contenter de ce que l’on a besoin sans pour autant se priver.

C’est par ailleurs savoir se conformer à cette parole de notre bien aimé Prophète Salallahu a3leyhi wa salam :

« Le fait de mentionner oralement le bienfait d’Allah est un remerciement, et délaisser cela est une mécréance. Celui qui ne remercie pas pour la petite chose ne remercie pas pour la grande chose. Et celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Allah. Le groupe est une bénédiction et la division est un châtiment ». (Rapporté par Al Bayhaqi)

Remercier Allah pour la petite chose , subhanAllah !

Apprenons à nos enfants à aimer et remercier pour les petites choses,

car c’est dans les petites choses que se trouve une grande part de bonheur.

6# Donner de l’importance au repos du corps et de l’esprit

Voilà un sujet piquant pour de nombreux mamans tout particulièrement.

Car oui, il y a un problème.

Elles ont oublié que le corps est une âmana, et que le corps et l’esprit sont liés.

Que si ton corps va mal, ton esprit ira mal,

que si ton esprit va mal, ton corps ira mal,

et que si ton corps et ton esprit vont mal, tu ne pourras pas t’occuper convenablement de ta famille.

Pourtant, c’est bien parce qu’elles doivent s’occuper de leur famille que ces mamans disent qu’elles n’ont pas le temps de s’occuper d’elles.

Mais le soucis c’est que la fatigue physique et mentale d’un parent, voire même la frustration, se répercutent assurément sur les autres membres de la famille.

N’attends pas que l’on te donne ce temps, prends-le !

Montre à ton enfant qu’il est important de ménager sa monture, de la bichonner, de prendre soin de cette âmana, toujours avec la juste mesure bien évidemment.

  • Une sieste,
  • un massage,
  • un soin,
  • un peu d’exercice,
  • un moment de calme,
  • etc …

C’est aussi ça prendre le temps de vivre.

7# Encourager et favoriser la lecture

Et pour finir j’aimerais rappeler cette activité primordiale recommandée par notre Créateur Lui-même dans le premier verset révélé à notre noble Prophète (Salallahu a3leyhi wa salam) :

« Iqra » = Lis (sourate 96, verset 1)

Eh oui, lire ne se fait qu’en y prenant le temps.

Faire des activités qui demandent de prendre le temps et en faire faire à nos enfants c’est indispensable pour apprendre à temporiser et apprécier les choses « lentes ».

Car en plus, ce sont bien souvent les choses « lentes » qui nous apportent de plus grands bénéfices.

  • Apprendre l’arabe met du temps mais permet d’accéder à autre niveau de connaissance et de spiritualité,
  • Perdre du poids (durablement) prends du temps mais permet de se sentir mieux, plus léger et d’être en meilleure santé,
  • Construire une maison en dur c’est plus long que construire une maison en paille, mais celle-ci s’avère plus solide et sécurisante (cf. les 3 petits cochons),
  • etc …

Mais de manière générale,

être patient et savoir prendre le temps rend tout bonnement :

PLUS HEUREUX !

Donc c’est un sujet à ne vraiment pas négliger.

Qu’Allah nous accorde à nous et nos enfants de belles vies pieuses ici bas, ainsi que les bienfaits de l’au delà.

Fi amanillah,

ton frère Mika.

N’oublie pas de t’inscrire gratuitement au défi 13 jours et partager autour de toi. Tu y découvriras des concepts et des outils en adéquation avec ta religion, et tu auras une action concrète à mettre directement en place avec ton enfant.

Inscription

Partager l'article !
error

Cet article t'as plu ? Partage le à tes amis :)