pixel facebook Comment ne pas tomber dans le chantage affectif avec son enfant - Muslim Parents Academy

Comment ne pas tomber dans le chantage affectif avec son enfant

Par Mika et Mina | Blog

Jan 17
chantage affectif

Bienvenue sur Muslim Parents Academy ! C’est ta première visite chez nous ? Je t’invite à relever gratuitement le défi 13 jours. Rejoins les milliers d’autre participants. Des parents comme toi et moi qui chaque jour tentent de s’améliorer pour donner le meilleur à leurs enfants. 😊 Clique ici ou sur la photo juste en dessous pour t’inscrire rapidement😊

défi parentalité

Il y a quelques jours, sur le groupe whatsapp privé des membres du programme Éduque moi dans la joie avec foi, nous recevions une question d’une maman bienveillante concernant le chantage affectif.

Nous savons que de nombreux parents tombent inconsciemment dans le piège. Ça a été notre cas, et probablement que toi aussi il t’arrive d’en faire.

Le problème c’est qu’il peut avoir de fâcheuses conséquences psychologiques sur l’enfant.

C’est pourquoi nous avons donc décidé d’en faire un article pour aider les parents bien vaillants à en sortir définitivement.

Lis le jusqu’au bout car tu y découvriras :

  • en quoi consiste le chantage affectif avec un enfant,
  • comment savoir si tu ne fais pas chanter le tien,
  • quelles sont les conséquences du chantage affectif sur l’enfant,
  • quelles alternatives utiliser pour faire coopérer ton enfant d’une façon différente.

C’est parti !

Question :

Salam Mina et Mika,

je voulais vous poser la question suivante :

Comment détecter un chantage affectif ?

J’ai toujours  eu cette peur de tomber dans ce piège sans m’en rendre compte.

Merci

Emma

Comment détecter le chantage affectif ?

Salam salam les parents Bien Vaillants.

Alors concernant le chantage affectif,

c’est vrai qu’il est parfois difficile de se rendre compte de la portée de nos dires ou de nos comportements.

Ce qui peut t’aider c’est de considérer tes enfants comme une sorte de miroir.

Pour cela tu peux te poser les questions suivantes :

– Est-ce qu’il arrive à mes enfants de dire des choses qui me font culpabiliser ? des choses qui m’amènent à penser qu’ils ne m’aimeront pas si je ne fais pas ce qu’ils me demandent ?

Ce qui peut également t’aider c’est de faire en sorte d’être un maximum consciente de ton intention de départ

Et de la revoir si elle ne te semble pas saine.

Pour cela, tu vas te demander :

Est ce que, ce que je m’apprête à dire à mon enfant pour obtenir de lui quelque chose risque :

  • de le mettre mal à l’aise ?
  • de susciter en lui la peur de perdre mon amour ?
  • de le pousser à douter de mon amour ? de le pousser à penser que mon amour est conditionné ?
  • de faire apparaitre chez lui de la culpabilité s’il ne le fait pas ?
  • de le pousser à se sentir responsable de mon émotion ?
  • qu’est ce que cela va lui enseigner en utilisant cette formulation ou en lui imposant certaines conditions ?

Tu te mets à sa place, tu t’imagines recevoir la chose, et tu te concentres sur ton ressenti.

Des exemples de chantage affectif :

  • Si tu ne fais pas telle ou telle chose , je ne serais pas contente.
  • Si tu aimes maman, tu fais ce que je t’ai demandé ou tu viens m’aider ?
  • Si tu veux du gâteau, fais moi un bisou.
  • Quand tu fais ceci ou cela je t’aime (tellement) !
  • Tu restes sage, d’accord ?! sinon pas de temps dédié.
  • Fais le pour maman.
  • Ça me ferait super plaisir si tu fais ci ou ça?

Généralement, le chantage peut se reconnaitre avec des phrases ou des formules du type :

“si tu…alors…”

“Fais ceci…sinon…”

Pour être sûre de ne pas tomber dans le chantage affectif :

Une technique simple pour ne pas tomber dans le chantage affectif c’est d’utiliser la C.N.V,

la Communication Non Violente

Nous y avons d’ailleurs consacré une vidéo dans le défi 13 jours dans laquelle tu y découvriras la structure O.S.B.D :

Observation :

Tu énonces le fait en toute neutralité . Par exemple :  » je vois une chambre dont le sol est jonché de jouets. »

Sentiment :

Tu dis ton sentiment sans incriminer, ni juger l’autre. Par exemple : « Tous ces jouets sur le sol me mettent mal à l’aise. J’ai peur que ta chambre ne soit pas rangée au moment de se coucher. »

Besoin :

Tu exprimes le besoin que tu aimerais se voir comblé à ce moment là. Par exemple :  » J’ai besoin de me sentir rassuré sur le fait que ça ne sera pas moi qui vais devoir tout ramasser, alors que je serais fatiguée et que ce sont tes affaires. »

Demande :

Tu effectues ta demande clairement et précisément. Car contrairement à ce qu’on s’imagine souvent, l’autre n’est pas sensé deviner ce que tu souhaites exactement. Par exemple :  » Est-ce que tu pourrais faire en sortes que ta chambre soit en ordre avant qu’on ne se mette au lit ce soir ?« 

Et pour ne pas tomber dans le chantage affectif, il y a également un principe qu’il ne faut surtout pas oublier, c’est que :

L’amour et l’affection sont inconditionnels !

Deux idées de livres pour mieux connaitre la CNV :

Quelles sont les conséquences du chantage affectif sur l’enfant ?

Question :

As Salamu alaykoum,

J’avoue que je n’arrive pas vraiment à voir quel mal il y a dans le chantage affectif tel que :

fais le pour Maman

ça me ferait plaisir si tu fais ci ou ça… 🤔

Excusez moi de mon ignorance pour l’instant 😥

Je n’ai pas encore tout couvert dans le module 4.

Fadillah

Réponse :

Le soucis avec ce type de formulation c’est que l’enfant ne fait plus les choses pour les bonnes raisons.

Il ne fera pas ce qu’on lui demande parce qu’il y trouve du bon sens et un réel intérêt, et qu’il a conscience que cela est un bien pour lui même,

mais il agira dans le but de faire plaisir à l’autre, de lui plaire.

Il faut savoir que :

Les enfants perçoivent bien mais interprètent mal

Ce type de formulation (fais le pour moi, etc …) sous entend pour lui :

« quand je fais , maman a du plaisir , maman m’aime , si je ne fais pas , maman n’a pas de plaisir , maman ne m’aimera plus. »

Le problème lorsqu’on devient tributaire de cela, lorsque cela se répète, (car ne soyons pas extrémistes non plus, de temps en temps ce n’est pas dramatique ) ,

mais si ça devient régulier ,

l’enfant risque :

  • de s’oublier
  • de ne plus exister qu’à travers l’autre
  • de taire ses désirs et ses volontés
  • de développer la peur de ne pas être aimé
  • ou l’obligation de se conformer

Sa motivation est externe et pour faire les choses il sera dépendant de l’avis et surtout de la satisfaction de l’autre.

Qu’en sera t’il lorsqu’il n’y aura plus maman à qui faire plaisir ?  Ou quand il travaillera et qu’il tombera sur un patron qui ne lui témoignera pas de reconnaissance par exemple ?

Le but c’est vraiment de travailler sur la motivation interne pour qu’il puisse apprendre à donner du sens à ce qu’il fait .

Ça me rappelle une histoire qui laisse à méditer

L’histoire du promeneur et des tailleurs de pierre :

Un promeneur passe devant une carrière de pierre où un homme casse des cailloux, suant et soufflant, l’air triste et résigné.

Il lui demande ce qu’il fait et pourquoi. L’homme répond :

« Je casse des cailloux parce que c’est le seul travail que j’ai trouvé. »

Plus tard, il rencontre un homme semblable au premier, qui fait le même travail dans une carrière.

Il n’est ni gai ni triste, et semble satisfait de son sort.

À la même question, le second tailleur de pierre répond :

« Je casse des cailloux qui serviront à construire des murs, c’est pénible, mais je le fais pour nourrir ma famille. »

Le troisième tailleur de pierre qu’il croise, attelé à la même tâche, paraît illuminé par son travail, heureux et joyeux de ce qu’il fait.

Il répond au promeneur :

« Je construis une cathédrale ! »

L’idéal qu’on vise , c’est de permettre à notre enfant de développer la mentalité du troisième tailleur in sha Allah 😊

Comment obtenir la coopération de l’enfant sans passer par le chantage affectif ?

Question :

Du coup comment faire pour que ça nourrisse leur Intérêt ? Et pas pour faire plaisir à maman ?

Elise

Réponse :

Les outils de la formation et l’encouragement (à ne pas confondre avec les compliments !).

N’oublions pas que :

l’encouragement est au cœur de la discipline positive !

Les outils et l’encouragement vont initier l’enfant à la tâche de façon bienveillante,

le temps et l’encouragement vont lui faire prendre conscience au fil des jours l’intérêt de chaque chose.

Les pédagogies alternatives comme la discipline positive ou la méthode Faber et Mazlish offrent des moyens respectueux de l’enfant qui permettent d’obtenir sa coopération plus facilement,

et sans avoir à user de Violences Educatives Ordinaires.

Pour en découvrir quelques uns, sortir des mécanismes de l’éducation traditionnelle et commencer à cheminer vers une éducation du juste milieu,

à l’image de celle du Prophète a’leyhi salat wa salam, je t’invite à t’inscrire maintenant au défi parentalité en remplissant le formulaire juste en dessous. 👇

Invite tes ami(e)s à s’inscrire au défi en leur envoyant ce lien : https://cutt.ly/cujwYi2

Partager l'article !
error

Cet article t'as plu ? Partage le à tes amis :)