pixel facebook Compliments vs Encouragements | Que doit on préférer pour nos enfants ? - Muslim Parents Academy

Compliments vs Encouragements | Que doit on préférer pour nos enfants ?

Par Mika et Mina | Blog

Juin 28
compliments vs encouragements

Le compliment : une bonne vieille tendance naturelle

Ah l’être humain !

Eh oui, nous avons bien cette fâcheuse tendance à vouloir jeter des fleurs lorsque nous percevons chez notre enfant (ou chez celui qu’on aime plus généralement…ou pas!) une réussite, une action ou un comportement qui nous plaît.

C’est de cette manière dont on a été élevé. On a reçu cette habitude de notre éducation et ça a fini par devenir une tendance naturelle chez nous.

L’intention n’est pas mauvaise en soi. Bien au contraire. Le but est souvent de lui faire ressentir l’importance qu’il a pour nous et lui témoigner notre amour.

On espère à travers de belles paroles aider nos p’tits loups à développer une bonne image d’eux même, leur permettre de s’améliorer mais également de trouver la motivation pour toujours faire mieux.

compliments vs encouragements

Mais est-ce que ce sont vraiment les effets qu’ils produisent à long terme ?

En réalité, nous devrions nous méfier du compliment et ne surtout pas en abuser !

Comme l’explique Jane Nelsen dans son livre « la discipline positive« , les compliments ont plusieurs effets néfastes.

Effectivement, si l'enfant trouve dans le compliment une motivation pour agir, il n'est en fait plus motivé pour une raison saine. Il se construit finalement sur un référentiel externe. Cliquez pour tweeter

C’est à dire qu’il va devenir dépendant de l’avis et de l’approbation de l’adulte, puis du regard des autres en grandissant.

Il agira pour faire plaisir mais aussi pour ne pas décevoir.

Tout cela peut l’amener à tenter de dissimuler son résultat ou son comportement en cas d’échec ou d’erreur, à mentir ou encore à en rejeter la responsabilité sur autrui.

Il aura également à cause de ça, une tendance à se diriger vers des actions faciles dont il sera sûr de ne pas subir l’échec et donc d’éviter la désapprobation ou la déception de l’adulte.

Par conséquent, on peut s’imaginer ce que cela entraînera vis à vis du degré d’estime de soi et de confiance en soi que l’enfant développera par la suite.

Et vis à vis de l’islam ?

Tu sais tout comme moi que cette manière de concevoir ses intentions est d’autant plus grave dans notre religion.

Si l’enfant est encore innocent, l’adulte qu’il deviendra le sera moins devant Allah. Or le fait d’agir pour le regard des autres et non celui d’Allah est un péché qui porte un nom bien connu, celui d’ostentation !!!

compliments vs encouragements

Et ce n’est absolument pas une valeur que nous souhaitons lui transmettre !

On trouve également dans le livre d’Ibn Al Jawzi (ra) qu’Al-Hassan Al Basri (ra) disait :

« Méfiez vous des éloges car elles égorgent. Il a été rapporté qu’un homme fût complimenté en présence du Prophète (sws) qui dit alors : vous lui avez brisé le dos, s’il les avait entendues [les éloges], il n’aurait jamais plus réussi après elles.»

On voit là que les compliments sont donc à utiliser avec parcimonie.

Attention : l’islam n’interdit pas le compliment ou l’éloge dans la mesure où « l’intérêt prédomine et que l’on ne craint pas la corruption». C’est l’avis du Comité des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ’).

Ceci étant dit, al-hamdulillah se passer de compliments n’est pas non plus une fatalité quant au fait de témoigner à notre enfants la fierté que l’on a pour lui.

Il existe un autre moyen qui comblera son besoin d’appartenance, de reconnaissance et lui permettra bi’idhnillah de s’accomplir et pleinement s’épanouir.

La puissance des encouragements

compliments vs encouragements

Entre le compliment et l’encouragement, la limite est parfois mince. Toutefois, une fois la nuance bien intégrée tu pourras aisément en faire la distinction.

Lorsque le compliment consiste à faire des éloges ou adresser des félicitations en induisant un plaisir chez le concerné dont l’ego s’en trouve flatté, l’encouragement, lui, consiste à donner du courage, à le réconforter ou l’inciter à persévérer et à faire mieux.

Là où le compliment possède des effets « (pseudo)-positifs » à court terme et plus négatifs sur le long terme, l’encouragement lui aura des effets positifs autant sur le court que sur le long terme.

L’encouragement aide l’enfant à penser de lui même et se construire au gré de ses expériences sans besoin de se comparer aux autres.

Il permet notamment le développement de la confiance en soi. Le référentiel n’est plus externe mais il devient interne !

L’enfant développe le sentiment intérieur et l’envie de vouloir faire de lui même, pour lui même et cherche instinctivement à s’améliorer dans ce sens.

Allah subhanu wa ta’ala nous l’enseigne d’ailleurs dans Son livre sacré :

compliments vs encouragements

Cet état d’esprit permet donc à l’enfant de se prémunir d’une dépendance à l’avis et au regard des autres, et par conséquent de se préserver plus tard des comportements à tendance ostentatoires.

De plus, tout comme les enfants biberonnés aux compliments favoriseront les tâches faciles à réaliser, les enfants galvanisés aux encouragements auront plus d’aisance à prendre des risques et se tourner sans peur vers des challenges plus difficiles.

Il est important de retenir une chose.

Encourager ce n'est pas féliciter le résultat obtenu par l'enfant, mais c'est plutôt souligner l'effort accompli pour obtenir ce résultat ... Cliquez pour tweeter

Passer du compliment à l’encouragement ne se fait pas de façon naturelle. C’est comme l’acquisition d’une seconde langue et cela demande de la pratique.

Nous allons voir quelques exemples de phrases encourageantes versus les compliments.

Mais avant, il est intéressant de notifier les questions proposées par Jane Nelsen qu’il convient de se poser pour mieux faire la distinction entre ces deux principes.

4 questions pour distinguer le compliment de l’encouragement

compliments vs encouragements

  1. Est-ce que ce que je dis le pousse à s’auto-évaluer ou au contraire à être dépendant de l’évaluation d’autrui ?
  2. Suis-je respectueux ou bien condescendant ?
  3. Est-ce que je me place du point de vue de l’enfant ou seulement du mien ?
  4. Est-ce que je ferais ce commentaire à un ami ?

Quoi dire pour encourager mon enfant

compliments vs encouragements

L’encouragement peut être décliné de manière verbale ou non-verbale.

En réalité, ce que l’enfant attend c’est d’être accompagné dans sa joie, que l’on porte attention à ses sentiments, que l’on fasse preuve d’empathie, et que l’on admire ce qu’il a réussi.

L’encouragement non verbal passe par un regard chaleureux, un sourire, un câlin, un bisou. Parfois il n’y a pas besoin de parler mais juste de montrer à l’enfant notre attention par une simple gestuelle.

L’encouragement verbal va s’appuyer en particulier sur la description. D’ailleurs, Faber et Mazlish ( dans « parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent« ) qualifient ce genre d’encouragements de compliments descriptifs :

  • La description de ce que nous avons vu, de la tâche réalisée.
  • La description de l’effort fourni par l’enfant, du travail accompli, du processus d’action par lequel il est passé.
  • La description de ce que nous ressentons, les émotions et les sentiments que nous ont procuré le fait d’apprendre ou de voir l’acte ou la tâche réalisé.e par l’enfant.
  • On peut également résumer l’action et mettre un mot sur la qualité ou l’aptitude qui a été mise en exercice par l’enfant.

Il est également possible de le questionner sur ses impressions et son ressenti

Quelques exemples pour illustrer

🚫Compliments :

  • Tu as été gentil, c’est bien.
  • C’est un dessin magnifique.
  • Tu es très intelligent.
  • Tu as fais mieux que tes camarades, bravo.
  • Tu es vraiment belle ma chérie.
  • J’aime quand tu réussi cela.
  • Tu as réussi, tu es vraiment très fort.
  • etc …

✅Encouragements :

  • Nous voulions avoir un peu de calme pour nous et tu t’es occupé seul pendant ce temps.
  • Tu as dessiné une maison et un soleil. Je les trouve très réalistes.
  • Ton idée est pertinente, qu’en penses tu ?
  • Ça a du te demander un sacré effort, qu’est ce qui a été le plus difficile ?
  • Je vois que tu t’es habillée de façon à te mettre en valeur.
  • Merci de m’avoir aidé à réaliser telle chose.
  • etc …

compliments vs encouragements

Quelques petites erreur à éviter

  1. Assure toi que l’encouragement ou le compliment descriptif soit adapté à l’âge de l’enfant. Dire à un enfant de 3 ans qu’il a réussi à mettre son pantalon tout seul est enthousiasmant pour lui mais le sera beaucoup moins s’il s’agît d’un ado !
  2. Ne fais pas de remarque subliminale soulignant les faiblesses ou les échecs du passé du style : « Finalement tu as réussi à faire telle chose … Je ne pensais pas que tu y arriverais mais finalement … » Ou à contrario : « Je le savais … J’te l’avais dis …». Trouve une autre formulation en mettant l’action sur une de ses forces actuelle comme : « J’aime la façon dont tu as fais telle chose…».
  3. Ne sois pas excessive dans ton enthousiasme. Trop de compliment risque de lui mettre une pression. Il peut alors se dire que tes attentes à son égard dépassent les siennes. Cela peut le pousser à abandonner.
  4. Un enfant encouragé pour une chose aura tendance à vouloir reproduire ce dont il se sent capable et compétent. Premièrement, ne t’en inquiète pas. Et deuxièmement profites en pour orienter tes encouragements vers les actions ou les comportements que tu désires favoriser chez lui.
  5. Évite de minimiser le ressenti de l’enfant suite à un échec. Il est important d’accueillir ses émotions. Il convient également de lui enseigner la part fondamentale de l’erreur dans l’apprentissage par des phrases telles que : « Tu as appris telle chose grâce à ça… Tu as pu découvrir que … » par exemple.

Pour finir

Je dirais que :

Les encouragements priment sur les compliments. Ou plutôt, les compliments doivent d'une part être utilisés à juste dose, mais surtout être formulés de manière à susciter l'encouragement et l'enthousiasme chez l'enfant. Cliquez pour tweeter

Des livres pour aller plus loin

Mika & Mina – Muslim Parents Academy

Si cet article t’a plu partage le à tes amis 📲 Et dis nous ce que tu en as pensé en commentaire  👇

Partager l'article !
error

(2) Commentaires

Ajouter une réponse
error

Cet article t'as plu ? Partage le à tes amis :)