pixel facebook 4 clés indispensables pour sortir du burn-out maternel - Muslim Parents Academy

4 clés indispensables pour sortir du burn-out maternel

Par Mina HOUDINET | Blog

Oct 30
Burn-out maternel épuisement maternel

L’épuisement ou le burn-out maternel, comment en sortir?

À toi ma sœur qui n’en peut plus. Épuisée et très stressée de devoir tout assumer, de l’entretien de ta maison à l’éducation de tes enfants, sans oublier ton rôle d’épouse et aussi celui de femme… du matin au soir.

Que dis-je? Du matin au soir, du soir au matin car oui la nuit aussi, on est souvent très sollicitée par nos bébés. Constamment réclamée, tu ne trouves pas une minute pour souffler.

Où est la place pour le repos?  Ce repos, si primordial pour se ressourcer…

Qu’est ce qui m’arrive ?

Burn-out maternel

Tu te sens seule, incomprise par moment, triste et à fleur de peau? tu es en proie aux crises de larmes et de colères depuis un moment ? Tu ne supportes plus le bruit, les demandes incessantes et exigences de tes enfants allant même jusqu’à ne plus les supporter ? Tu en arrives même à ressentir des douleurs dans le corps ? Parfois une envie de tout plaquer t’envahie ?

Tu en arrives à ne plus te reconnaître en tant que personne, en tant que femme, en tant qu’épouse car ton rôle de maman prend tant de place.

Tu en marre d’être dans cet état et je te comprends. Tu sens bien au fond de toi que tu ne vas pas tenir longtemps comme ça.

Tu te demandes mais comment font les autres mères pour tout assumer et garder le sourire avec 4 gosses alors que tu n’en as que 2 ?

Pourquoi moi je n’y arrive pas ? Tu te retrouves à te culpabiliser et à te demander en toi même si tu es une bonne mère. Car tu te sens nulle et incapable de devoir tout gérer en même temps.

Beaucoup de remise en question, ton cerveau est en ébullition. Mais sache ma sœur que tu n’es pas seule dans cette situation, nous sommes beaucoup à être dans ce cas ou à l’avoir été. Ton mal être est bien connu.

Un sujet étant encore tabou dans notre société, beaucoup de mères au bord de la dépression ou en plein dedans n’osent pas en parler, de peur d’être jugée mauvaise mère, ou tout simplement par culpabilité.

Etre maman est l’une des plus belles aventures que puisse vivre une femme, mais avouons le, ce n’est pas toujours facile !  Une charge émotionnelle, physique et psychologique énorme se font ressentir.

Si tu te reconnais dans cette situation, c’est que tu es face à cette chose que l’on appelle le burn-out maternel.

Je vais dans cet article, bi’idhnillah, te donner des solutions qui vont t’aider à aller mieux et retrouver un équilibre nécessaire à ton épanouissement, du moins, celles qui ont fonctionné pour moi.

4 clés pour se RETROUVER

1) Invoque et demande de l’aide au Tout-Puissant sans Qui rien n’est possible.

Burn-out maternel

Ne perds pas espoir ma belle et place ta confiance en Allah, Lui seul est le mieux placé pour savoir ce qui est bon. IL est ton meilleur secours. Fais donc beaucoup de dou’as, de dhikr, cela fait beaucoup de bien. Ne néglige pas l’écoute du coran car cela est également très apaisant.

Après les accouchements, on se retrouve généralement à ne plus pouvoir faire nos salâts pendant un long moment. Ce qui m’a, pour ma part, le plus manqué. Mais al hamdulillah il reste quand même les invocations.

En tant que croyante, on a “cette opportunité”  de savoir al hamdulillah qu’une belle récompense nous attends en tant que MÈRE.  Allah subhanu wa ta’ala est Juste et cela permet de parfois mieux accepter cette difficulté passagère.

D’ailleurs, Allah (swt) dit dans le saint qur’an :

“Avec la difficulté, il y a certes la facilité”

“Avec la difficulté, il y a certes la facilité”

(Sourate 94, versets 5 et 6)

Et de plus, ceci est une épreuve pour nous, et cela doit être considéré comme un bienfait car Allah éprouve ceux qu’IL aime. Sache aussi que les enfants sont une épreuve pour nous dans cette vie.

Allah (swt) nous dit également :

« Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants »

(sourate 5, verset 6)

Si cette épreuve nous touche c’est que nous sommes capable de la supporter comme le rappelle le verset précédent.

Et IL nous dit aussi :

“Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité”

(sourate 2, verset 286)

2) En parler, se confier

Burn-out maternel

Il faut que tu sortes de l’isolement et que tu te décharges de ce qui te pèse. Cela fait énormément de bien.

N’hésites pas à échanger et à te confier à des personnes de confiance et bienveillantes, qui vont t’encourager et non te faire culpabiliser,  comme des sœurs qui pourront te rassurer et partager avec toi leur expérience sur le sujet.  

Les personnes toxiques qui vont plus te tirer vers le bas sont à éviter.

Parle avec tes enfants de manière ouverte et respectueuse, de tes émotions, de ton  besoin de souffler et de calme. Explique leur les effets bénéfiques sur le fait d’avoir une maman reposée. SubhanAllah, ils sont très réceptifs à condition de leur parler de manière adaptée à leur âge. 

Tu peux également si cela est évidemment possible, et je te le recommande vivement, partager avec ton époux. Lui confier tes ressentis, tes difficultés. La communication est très importante dans ta relation conjugale. Exprime toi ma sœur. Ne tais pas tes émotions, exprime les ! Cela est tout à fait normal et même sain.  Je t’invite donc à mettre des mots sur des maux car ça fait du bien et permet de mieux affronter ces derniers.

3) Lâche prise et prends soin de toi

Burn-out maternel

Les pressions de la société et de l’entourage, nous poussent souvent à vouloir être la mère parfaite. Et pour y parvenir, on s’épuise à vouloir faire les choses en temps et en heure et surtout de la meilleure des façons.

Il faut apprendre à lâcher prise. Tout ne peut pas être parfait …

Il faut cesser de courir après cette image idéalisée du rôle de la mère parfaite, qui n’existe pas ! Nous sommes de simples êtres humains sujets à la fatigue, l’agacement, l’épuisement. il faut se donner de l’amour en s’acceptant avec nos faiblesses.

Donc, écoute ton corps, tes besoins, tes maux et tes sentiments ma sœur!

Par exemple, dors lorsque ton enfant dort et le ménage attendra.

Sois moins exigeante, moins regardante sur l’état de ta maison. Bien évidemment, je ne sous entends pas qu’il faut laisser ta maison insalubre. Il y a un juste milieu à respecter.

Fais progressivement ce que tu peux, de ton mieux et avec amour.

Tu n’oses pas réclamer de l’aide à ton époux, tu veux le préserver car tu te dis, il a eu une longue journée de travail aussi, il est fatigué ceci, cela… Et bien arrête tout de suite de penser comme ça.  Demander de l’aide ne fais pas de toi une “mauvaise mère”. Le “métier de parent, de mère particulièrement est le plus dur des métiers.

Donc GO, GO, GO!!!  Délègue certaines tâches à ton mari si possible bien sûr sans forcer. Invite le à participer les weekend ou les jours de repos, et planifiez ensemble ce que chacun peut faire. Cela va t’alléger et d’accorder du temps pour te retrouver.

Faites un tableau de tâches pour faire participer les enfants, pour poser la table, débarrasser, vider le lave vaisselle…

Faites les lessives , le repassage et vos courses à des jours très précis. Je t’invite à lire le e-book gestion du temps pour les mamans débordées où tu trouveras beaucoup d’autres astuces qui vont te faciliter la vie.

Octroyez vous, avec ton époux, un jour de détente. Tu me diras que ce mot n’existe pas dans ta vie de maman. Et bien si ma belle, il existe à partir du moment où tu décides de lâcher prise. Et tu y as droit, tu le mérites même. Pour cela, fais garder ton bébé (et-ou tes enfants) par la grand mère, par la belle famille ou autre personne de confiance si possible.

Ne culpabilise pas de laisser tes enfants pour prendre soin de toi. Non seulement cela est bon pour toi mais sera aussi bénéfique pour eux. Ils en gagneront une maman plus reposée, plus apaisée et plus disponible.

Et c’est là que ce proverbe africain prend tout son sens :

Il faut tout un village pour éduquer un enfant ... Cliquez pour tweeter

4) La connaissance de soi

Burn-out maternel

Apprendre à se connaître est essentiel pour savoir ce que l’on désire réellement. Et cela passe par aussi des formations, des lectures . 

Évitons de se comparer aux autres. Chacune de nous est différente avec ses propres capacités à gérer sa vie.

Prendre du temps pour soi, en lisant, en s’instruisant, en se formant en permanence permet d’acquérir et de développer plus de connaissances. Cet investissement sur soi amène vers une meilleure confiance en soi et donc vers un épanouissement de soi.  

S’ouvrir à autre chose et sortir parfois de son quotidien de maman est très bénéfique.

Ma sœur, nous éduquons la oumma de demain, une grande responsabilité qui pèse sur nos épaules.

N’hésite pas à commenter et partager si cet article t’a plu.

Qu’Allah subhanu wa ta’ala nous facilite cette éducation et qu Il nous accorde la patience et l’endurance pour y arriver.

Qu’Il nous facilite également notre rôle de femme, de mère, d’épouse, de musulmane.

Mina – Muslim Parents academy

Partager l'article !
error

(3) Commentaires

Ajouter une réponse
error

Cet article t'as plu ? Partage le à tes amis :)